Revue de presse

 

Rl du 21/12/2019 Atelier créatif, contes et goûter : ils en redemandent !

De jolis sapins ont été confectionnés.

L’association « La bibliothèque », fidèle à ses engagements  d’occuper par intermittence la jeunesse, a rassemblé le temps d’un  mercredi une quinzaine d’enfants et quelques parents pour des activités  diverses sur le thème de Noël. Yolande, Bernadette, Elisabeth et  Alexandra, les animatrices, ont vu des enfants tout fiers repartir avec  leurs œuvres sous le bras. Ceci après des lectures de contes et un bon  goûter maison avec chocolat chaud, spritz et pains d’épices.Les  parents, satisfaits de l’opération, attendent la prochaine, promise par  Pascal Fousse, le président, sur le thème « Dédicaces d’auteurs de la  région », cette fois dans le but d’encourager à la lecture.

RL 21/12/2019  Les lauréats du concours Trajectoires 

• Isabelle Perrin pour l’ouverture de sa supérette de proximité à Veckring (57).

L’image contient peut-être : texte

 RL 11/12/2019 :  La commune mise sur la vidéosurveillance

Ici, le city-stade, la maternelle et le point relais seront surveillés de haut. Photo RL

La municipalité de Veckring a tranché : sept caméras vont désormais surplomber la commune. Par ailleurs, un nouveau grillage avec portail et contre-portail sont installés à l’école maternelle.La commune de Veckring-Helling, avec le Hackenberg et ses dix-neuf blocs de combat, son char et ses sept caméras (d’installation plus récente), est parée pour une dissuasion efficace ! Mais, après cette fameuse Ligne Maginot devant déjouer l’intrusion d’ennemis d’une autre époque, Veckring se dote aujourd’hui d’un système de vidéoprotection du dernier cri (installation de sept caméras) afin de décourager les délinquants et les voleurs, voire les arrêter plus facilement !Et le maire, Pascal Jost, de justifier cette politique : « Ces dernières années on a déploré vols de voitures, remorques (dont la toute dernière en date, celle des déchets verts de la commune !), des actes de délinquance dans certains endroits fréquentés par quelques ados, certains blocs de l’ouvrage du Hackenberg pillés… Alors que certaines communes développent leur surveillance avec la formule des voisins vigilants, ici nous mettons de la vidéo protection, pour une surveillance 24 h sur 24 et installée à des endroits stratégiques, de passages obligatoires et déterminés avec l’aide de la gendarmerie qui s’en servira pour ses éventuelles enquêtes ».C’est l’entreprise ADD sécurité de Boulay qui installe cette vidéo protection.

Travaux de sécurisation à la maternelle

Autre décision saluée unanimement, celle de la sécurisation de l’école maternelle avec une installation d’un nouveau grillage rigide sur une hauteur de 1,85 mètres tout autour de son enceinte avec un portail et contre-portail équipé d’un visiophone et d’une gâche électrique. L’entreprise AEL de Gongelfang a réalisé ces travaux.

Ce projet communal n’a pu voir le jour que grâce à une subvention de l’Etat, de l’ordre de 60 % sur un investissement total de quelque 31 000 € HT. « Mais la sécurité n’a pas de prix » conclut le maire.

RL 08/12/2019 : Elles vous attendent ce dimanche

Les membres de l’association Déco-Loisirs participent au marché de Noël organisé ce dimanche à l’école de Veckring.  Photo RL Un club toujours dynamique 

Depuis septembre, les membres de l’association Déco-Loisirs de Veckring-Helling ont consacré tous leurs lundis après-midi (14 h à 16 h) à confectionner les objets les plus divers : bouteilles lumineuses, décors de Noël, boules 3D, petites décorations pour sapins et tables de Noël… Elles exposeront ces réalisations lors du marché de Noël organisé à l’école de Veckring, ce dimanche 8 décembre. Café, vin chaud, gâteaux et spritz pour tous les visiteurs. Elles invitent également les personnes intéressées à les rejoindre, les lundis, dans l’ancienne école primaire de Veckring.

RL 04/12/2019:Une nouvelle expo au Hackenberg : 1918 le retour à la France

Cette exposition de quinze panneaux avec d’innombrables photos est installée dans la guinguette du soldat et dans l’entrée des munitions de l’ouvrage. Photo RL

Alors que les marchés de Noël ouvrent alentour, l’association Amifort de Veckring propose de s’imprégner de la grande Histoire en ouvrant une exposition intitulée « 1918 le retour à la France ». Elle relate la vie en Moselle il y a tout juste 100 ans. Cette exposition de quinze panneaux avec d’innombrables photos est installée dans la guinguette du soldat et dans l’entrée des munitions de l’ouvrage et sera visible chaque mercredi et samedi du 7 décembre au 11 janvier 2020.

« C’est, explique Claude Poesy, président d’Amifort, grâce à un partenariat avec l’association Ascomemo d’Hagondange et son président Philippe Wilmouth que cette exposition a pris ses quartiers d’hiver au Hackenberg. Histoire de ne pas oublier qu’il y a 100 ans tout juste, nos arrière-grands-parents vivaient des moments difficiles en cette fin d’année 1919. Alors que la plupart des sites touristiques ferment leurs portes en cette saison, le Hackenberg, quant à lui, propose des visites toute l’année, à l’abri du froid et des intempéries (température intérieure 12°C). Qu’il neige ou qu’il vente, c’est bien au sec que le public pourra découvrir la plus impressionnante fortification de Moselle ».

C’est l’occasion pour, en famille, entre amis, de visiter l’ouvrage sous un angle totalement inédit. Visite tous les mercredis et samedis à 14h précises (visite supplémentaire les samedis matin à 9h30 précises en décembre). Pour les groupes : réservations au 03 82 82 30 08 ou par mail sur amifort@orange.fr

RL 28/11/2019 Le bloc 8 comme en 1944

  Le char situé à l’entrée de Veckring et du chemin menant à l’ouvrage du Hackenberg. Photo RL

Pour célébrer le 75e anniversaire de la libération du Hackenberg, les bénévoles de l’association Amifort ont restauré et permis la restauration d’une des trois embrasures des casemates d’artillerie du bloc 8. « L’objectif, explique le président, Claude Poesy, est de remettre ce bloc à l’identique de son état au lendemain du 16 novembre 1944, suite à l’attaque américaine pour libérer le secteur. »  Les travaux, avalisés par l’autorité militaire, propriétaire de l’ouvrage, ont été accélérés pour pouvoir être présentés aux derniers vétérans américains.  Ceux-ci étaient présents dans le Pays Thionvillois et n’ont pas manqué de faire un détour par le massif du Hackenberg.

L’ouvrage du Hackenberg est ouvert sur demande en cette période hivernale.

Contact : Amifort, 03 82 82 30 08 ou amifort@orange.fr

 

RL 20/11/2019 La Bibliothèque régale les enfants

Des histoires de sorcières ont été racontées aux enfants, plus captivés qu’effrayés.

Durant les vacances de Toussaint, l’association locale La Bibliothèque a organisé plusieurs séances d’activités diverses, à destination des enfants des deux villages, dont une sur le thème d’Halloween. Les jeunes ont commencé par fabriquer un morpion diabolique, sous forme de pierre tombale ou de citrouille, puis ont confectionné des guirlandes de sorcières ou de fantômes. Ensuite, des histoires de sorcières et d’ogre leur ont été lues. L’après-midi s’est terminé par un goûter.

RL 12/11/2019   Les aînés et les bénévoles  à l’honneur

Près d’une centaine de personnes se sont retrouvées à la salle polyvalente pour le repas en l’honneur des seniors et des bénévoles. Le maire, Pascal Jost, a eu « une pensée pour les six décès de cette année, mais aussi pour les 12 naissances enregistrées à ce jour ». Il félicite les doyens, Alice Bentz, qui entre dans le cercle fermé des centenaires, et Umberto Trentin, 89 ans.

Pascal Jost a ensuite remercié « les personnes ne faisant partie ni du conseil municipal ni des associations locales, mais qui œuvrent gracieusement pour la commune ». Et de citer Carlo Belotto, « qui s’occupe des vidanges de la benne à déchets verts au cimetière quand mon tracteur est défaillant » ; Claude Gette, « pour ses nombreux services : prêt de benne, transports de matériaux lors de travaux de réfection de certains chemins, plus particulièrement celui se trouvant sur la crête, faisant frontière entre Monneren et Kemplich, ainsi que la partie du GR5 ralliant Saint-Jacques-de-Compostelle qui était complètement impraticable ; l’association de l’Observatoire des chênes brûlés » qui a aussi participé à cette remise en état. Sans oublier MM Caye, dit Titus, et Agoustino Matheos, « pour les heures consacrées à la construction de la terrasse couverte du bâtiment multiservices de la commune ».

RL 07/11/2019  Le soldat Hippolyte reprend du service au Hackenberg

Les visiteurs de l’ouvrage sont comblés. 

Les visites insolites au Gros Ouvrage Maginot du Hackenberg, c’est reparti. Le soldat Hyppolite reprend du service et vous donne rendez-vous le dimanche 10 novembre prochain.

Avec sa caisse à outils, cet électromécanicien vous propose de le suivre dans les ateliers et de voyager dans le temps. Il vous fera découvrir l’envers du décor, des lieux inédits et insolites. Il vous racontera sa vie dans l’ouvrage pendant la Drôle de Guerre, les travaux et réparations dont il s’occupait, tout en vous faisant comprendre le fonctionnement et l’entretien des machineries dont il a la charge. Toutes ces installations ultra-modernes pour l’époque, encore en parfait état de marche 80 ans plus tard, grâce à son travail et à la passion de ses successeurs. Il vous surprendra en visitant les salles de convertisseurs pour la traction électrique ferroviaire, l’atelier de l’usine, ses perceuses à colonne, les salles des filtres.

C’est l’occasion pour tous, en famille, entre amis, de visiter l’ouvrage sous un angle totalement inédit. Une visite ludique, pédagogique, technique…

Prochain départ le dimanche 10 novembre à 14h30. Sur réservation au 03 82 82 30 08 ou par mail sur amifort@orange.fr

RL du 6/11/2019 : Veckring et Vouillé toujours main dans la main 80 ans après

Photo RL Le maire de Veckring-Helling, Pascal Jost, aux côtés de Patrick Peyroux, adjoint au maire de Vouillé.  

Le département de la Moselle, avec une délégation de maires, a été invité par le département de la Vienne afin de commémorer le 80e anniversaire de l’évacuation des Mosellans en septembre 1939. De nombreuses commémorations du souvenir ont été organisées durant tout un week-end dans plusieurs villages de la Vienne sous le coup d’une forte émotion. Au Futuroscope de Poitiers, les maires mosellans présents ont offert une plaque relatant l’accueil des Mosellans en 1939.  Au nom de la commune de Veckring-Helling, le maire, Pascal Jost, a remis une plaque à Patrick Peyroux, adjoint au maire de Vouillé, ce petit village qui avait accueilli les habitants de Veckring-Helling il y a 80 ans et qui continue d’ailleurs au fil des ans à entretenir des liens d’amitié.

Pour preuve tangible, une forte délégation composée de l’ancien maire Gilbert Doerper et son épouse, des membres de son conseil comme les époux Triki, Gette, Schneider, Jost, Pascal Fousse et son épouse ou encore des représentants des associations comme Pascal Fousse, Jean-Pierre Louis et sa femme, Pascal Wolscheid, l’employé communal, qui, tous ont passé trois jours à Vouillé dans des familles habituées à venir en Lorraine depuis longtemps. Ils ont participé à toutes les manifestations du souvenir et de la mémoire, représentant la municipalité alors qu’au même moment Pascal Jost représentait Veckring et Helling à Poitiers.

Des échanges amenés à se perpétuer

RL du 29/10/2019    Le gros Hackenberg sur le petit écran

Toute l’équipe de tournage de Pourquoi chercher plus loin , une émission de télévision française consacrée aux richesses naturelles, culturelles et patrimoniales des régions du Nord et de l’Est de la France, a posé ses caméras à Veckring. Leur sujet du jour ? Le plus gros ouvrage de la ligne Maginot : le Hackenberg.

Les bénévoles et salariés du lieu historique ont joué leur rôle quotidien à l’usine électrique comme à la conduite du train le temps des prises de vues.

Charles Henri animera prochainement, sur France 3, cette nouvelle émission. « L’ouvrage du Hackenberg reste le 3e  site préféré des internautes dans le Grand Est sur 2023 sites référencés sur Tripadvisor », tient à souligner le président d’Amifort, Claude Poesy. « Ce classement permet d’attirer les médias pour mettre en lumière ce site encore trop méconnu. »

 

RL du 19/10/2019  Envie de prendre des cours de danse orientale ?

  L’activité danses orientales est proposée depuis des années à Veckring. Photo RL

L’association Gymnastique volontaire de Veckring-Helling propose toujours des cours de danses orientales pour les enfants à partir de 6 ans jusqu’aux adultes, chaque mercredi de 16 h 45 à 17 h 45 dans la salle polyvalente de Veckring. Des places sont disponibles. On contacte pour renseignements et inscriptions la présidente Bernadette Philippe au 03 82 82 31 80 ou encore en venant sur place lors des séances.

Une présidente qui accueille également des volontaires pour les cours de yoga (lundi de 20 h à 20 h), de fitness (mardi de 20 h à 21 h) toujours avec Catherine Perquin comme professeur. Enfin, gym douce avec Carole comme monitrice le jeudi, de 10 h 30 à 11 h 30.

RL 16/10/2019 80 ans après : La commune présente dans la Vienne

Pascal Jost (à g.) a remis à Patrick Peyroux, lint au maire de Vouillé. Photo RL

Veckring et Vouillé toujours main dans la main

Lors du premier week-end de septembre, le département de la Moselle, avec une délégation de maires, ont été invités par le département de la Vienne afin de commémorer le 80e anniversaire de l’évacuation des Mosellans en septembre 1939.

Au nom de la commune de Veckring-Helling, son maire, Pascal Jost, a remis une plaque à Patrick Peyroux, adjoint au maire de Vouillé, ce petit village qui avait accueilli les habitants de Veckring- Helling il y a 80 ans et qui continue d’ailleurs au fil des ans à tisser des liens d’amitié. Une forte délégation de la commune a passé trois jours à Vouillé dans des familles habituées à venir en Lorraine depuis longtemps, a participé à toutes les manifestations du souvenir et de la mémoire, représentant la municipalité, alors qu’au même moment Pascal Jost représentait Veckring et Helling à Poitiers. Des échanges amenés à se perpétuer.

 

RL 14/10/2019  450 000 € pour bétonner le chemin forestier

                              Les travaux, qui ont commencé il y a trois mois, seront achevés fin octobre. Photo RL

Les habitants de la commune comme les randonneurs du secteur, habitués des chemins forestiers sur les massifs dominant Veckring, Helling et Buding, et le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, sont étonnés de voir un coffrage fort long en bordure de voie.   Stephen Bauer, chef d’équipe chez Eurovia, explique : « Nous installons un bon kilomètre de planches ! Cela ne concerne que les deux montées qui sont plutôt abruptes et constituent de véritables murs ! Dans la foulée, nous allons les bétonner. Le béton, c’est le top. Sinon tous les véhicules seraient à la peine et la plupart, bloqués ; d’autant que ce sont de gros engins de débardage et des tracteurs qui circulent ici. Quant aux eaux de pluie, cause de bien des problèmes sur les chemins en terre, elles seront canalisées et renvoyées dans les fossés que nous allons également réaliser. Après la pose du béton, trois semaines de séchage seront nécessaires avant de pouvoir utiliser cette voie ».       Même les véhicules de tourisme pourraient l’emprunter…

Il faut rappeler que ces travaux – ils concernent 6 km de chemin –, qui ont commencé il y a trois mois, seront achevés fin octobre. Ils sont réalisés par les communes de Veckring-Helling et Buding pour un montant de 450 000 € (subventionnés à 80 %).

 

RL – 12/10/2019  Gym, yoga, fitness, on les rejoint

                                                            Le groupe gym douce avec Carole Photo RL

Trois séances de gym au lieu d’une

Ce n’est plus une séance hebdomadaire, mais trois que propose l’association Gym volontaire Veckring-Helling grâce au dynamisme de la présidente, Bernadette Philippe. Nouveauté avec une séance de yoga le lundi de 20 h à 21 h, salle polyvalente de Veckring, avec Catherine Perquin, professeur élève de la Fédération française hatha-yoga, forme de yoga la plus connue en Occident ; le mardi, de 20 h à 21 h, c’est fitness comme d’habitude et toujours avec Catherine Perquin ; le jeudi, de 10 h 30 à 11 h 30, c’est gym douce (photo) avec Carole. Pour se joindre aux groupes, inscriptions chez Bernadette Philippe au 03 82 82 31 80.

RL 10/10/2019 Mathieu Kopocz, le coureur qui sort de nulle part

Mathieu Kopocz a 33 ans, vit à Veckring et travaille posté dans une usine luxembourgeoise. Pour décompresser, il s’est mis à la course à pied en 2017 et vise déjà un Top 10 aux championnats de France de marathon, ce dimanche à Metz.

Après seulement deux ans de pratique, il est certain que Mathieu Kopocz a des qualités innées. Photo RL /Pierre HECKLER

Mathieu Kopocz, en bon père de famille, passait ses week-ends à faire du vélo avec ses enfants à Veckring ou à picorer du pop-corn dans une salle de ciné, accompagné de Chiara et Ethan. Un jour de 2017, la tête dans un étau, il a voulu sortir afin de s’aérer l’esprit, courir pour décompresser. « Je me souvenais de mes cross à l’école et au collège. Je savais que j’avais des facilités. Mais je ne pensais pas que ça allait revenir si vite. »

« J’avais arrêté le sport à mes 18 ans »

Quatre mois après avoir racheté des baskets, Mathieu Kopocz a bouclé le semi-marathon de Thionville en 1h18 en avril et le marathon de Metz en 2h50 en octobre. « J’avais arrêté le sport à mes 18 ans. Je jouais au foot, à l’époque. J’étais déjà très rapide. Mais, avec l’âge et le fait de ne plus bouger, j’avais plus de 20 kilos en trop. Depuis, j’ai perdu 23 kilos en deux ans. » Et c’est aux 10 kilomètres de Basse-Ham en 2018 que Mathieu Kopocz a vraiment pris conscience de ses qualités.« Quand j’ai vu Mathieu sur le podium à la deuxième place devant moi, je me suis demandé qui était ce mec », raconte Christophe Magnien, son compagnon d’entraînement. « J’ai tout de suite appelé mon club, le PHAR Longwy, pour qu’il signe chez nous. C’est une pépite, ce mec. J’essaye de ne plus m’inscrire sur les mêmes courses que lui car Mathieu nous vole la vedette », s’amuse le copain.

Futur champion du Grand Est ?

Après le marathon de Metz 2017 bouclé en 2h50, Mathieu Kopocz était frustré. Il a donc décidé de s’inscrire sur le 42,195 km de Montauban début 2019. « J’ai terminé deuxième en 2h37’. J’étais euphorique, mais je sens que je peux faire mieux. L’objectif, à terme, c’est de descendre sous les 2h30 au marathon. Je suis nouveau dans la discipline, c’est faisable. Je m’amuse sur cette distance. Je préfère cent fois courir un marathon qu’un 10 bornes. Et je souffre mille fois moins qu’une personne qui boucle le même parcours en cinq heures. »

Il s’attaque donc au marathon de Metz avec dix semaines de préparation à plus de 100 bornes hebdomadaires. Le 13 octobre, s’il se rapproche des 2h34, Mathieu Kopocz sera content. À 16,5 km/h, il pourrait entrer dans le Top 10 Français, voire même devenir le champion du Grand Est.

RL 08/10/2019    Foot : un enthousiasme fédérateur

Guillaume Calligaris et Nicolas Deserme, les formateurs, entourent les U11. Photo RL

Comment va le football à Veckring-Helling ? « Toujours ou presque aussi bien, même si comme partout ailleurs il est difficile de construire puis maintenir une formation senior dans un petit village. L’heure est à la fusion voire au jumelage… » répond l’adjoint au maire chargé des sports, Rachid Makhloufi, ex-joueur entraîneur et président de l’US Veckring. Un club dirigé désormais par un jeune fort dynamique, Florent Pierret, qui a opté, pour la survie de la section adultes, de s’associer avec celle de L’Avant-Garde Metzervisse.

Idem pour les jeunes U11, U13 et U15 qui jouent en championnat à Metzervisse mais qui s’entraînent au stade de Veckring dont les infrastructures sont impeccables. De jeunes formateurs comme Guillaume Calligaris et Nicolas Deserme les forment. Tout jeune de Veckring ou des communes voisines peut les rejoindre.

Contact : tél. 06 17 84 70 54.

 

RL 26/09/19  Une décharge à ciel ouvert 

 

Il y a des tonnes de matériaux en tout genre. 

À la sortie du village de Veckring, en direction de Monneren, le premier chemin à droite sert de décharge illégale pour des personnes indélicates, petits entrepreneurs plus particulièrement, qui viennent « déposer » les matériaux de fin de chantier.

Et il y en a des tonnes désormais, si bien qu’un particulier qui aurait besoin de remblai pourrait trouver ce qu’il lui faut et à moindre coût.

« J’en ai ras le bol, s’emporte le maire, Pascal Jost, d’autant que des détracteurs m’accusent d’autoriser une telle décharge alors que j’ai fait implanter il y a des années déjà des panneaux interdisant tout dépôt et qu’ils ont été arrachés. Quiconque se fera remarquer sera poursuivi. »

RL 22/09/19  Les séniors se retrouvent 

Les aînés se retrouvent dans l’ancienne école Ils étaient déjà 14 pour la reprise des activités du Club des aînés, sous la houlette de Marie-Louise Guerder, dans l’ancienne école de Veckring. « C’est plus chaleureux que dans la grande salle polyvalente. On y est vraiment bien, et puis c’est au cœur du village, tout le monde vient à pied », précise la responsable. Petit bémol : depuis la disparition des doyens de Buding et Veckring, il n’y a plus un seul élément masculin au sein du club alors que ce dernier est ouvert également aux hommes. On y pratique différents jeux de société, l’ambiance est joyeuse et le café-klatsch est un moment fort apprécié. Il est possible de venir faire un essai gratuit. Photo RL

Dimanche 29 septembre 2019

Les baleines de Cattenom

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "baleine de cattenom veckring"

Trois des cinq baleines provenant du pont de Cattenom sont rapatriées ce dimanche en Normandie, dans le Calvados. Il s’agit des structures métalliques qui se trouvaient sur le côté du pont avant qu’il soit démonté. Elles provenaient du port artificiel d’Arromanches, utilisé pour le débarquement.

Résultat de recherche d'images pour "baleine de cattenom veckring"Deux baleines restent en Moselle

Le président du département de la Moselle, Patrick Weiten, a tout de même tenu à conserver deux de ces structures métalliques, en souvenir de leur histoire. L’une a été placée à Cattenom, sur la piste cyclable Charles-le-Téméraire. Celle-ci se trouve juste à côté de l’ancien pont, près de la RD56.

Des panneaux rappelant l’histoire de ces baleines ont également été inaugurés. - Radio France

Résultat de recherche d'images pour "baleine de cattenom veckring"

L’autre structure a été placée au Fort du Hackenberg à Veckring. Une structure historique sur un lieu historique, puisque ce fort a été construit en 1930 et fait partie de la ligne Maginot.

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "baleine de cattenom veckring"

Résultat de recherche d'images pour "baleine de cattenom veckring"

Résultat de recherche d'images pour "baleine de cattenom veckring"

 

 RL 12/9/2019  4e Canicross sur le site du Hackenberg ce week-end

Les concurrents pourront participer avec leur chien, à pied ou à VTT. Photo RL

La 4e  édition du Canicross se déroulera ce week-end, samedi 14 et dimanche 15 septembre, sur le site du Hackenberg, à Veckring. Comme d’habitude, c’est Jean-Pierre Sacchet, membre de la Fédération des sports et loisirs canins, qui s’est chargé, avec l’aide de bénévoles, de la création et du balisage du parcours de 5,5 km. Une manifestation rendue possible grâce à Jacques Adam, du club Spiridon Alsace, au soutien de Pascal Jost, maire de Veckring, Claude Poesy, président d’Amifort, ainsi que du travail de nombreux bénévoles.  Mais cette édition 2019 marque l’heure du changement. Les pionniers de ce canicross ont créé une association baptisée M’Sports Canins. Par ailleurs, la manifestation se déroulera sur deux jours et non plus sur le seul dimanche. Changement encore au niveau de la restauration sur le site, qui sera assurée par le Snack Royal de Metzervisse.

Plus de 100 concurrents sont attendus ce week-end, qui courront à côté de leur chien, à pied ou à VTT. Spectacle garanti.

RL  le 5 mai 2019    La Moselle et la Vienne  unies par l’Histoire depuis 80 ans

Samedi 4 mai dernier, une grande cérémonie était organisée devant l’emblématique site du Hackenberg à Veckring. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies afin de commémorer le 80e anniversaire du déplacement de milliers de mosellans dans le département de la Vienne en 1939 au moment où la guerre éclatait avec l’Allemagne. Une cérémonie à laquelle s’est jointe une délégation de maires du département de la Vienne et de nombreux élus mosellans.

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie du souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie souvenir veckring"

Septembre 2019 à Vouillé

En souvenir des réfugiés mosellans

Résultat de recherche d'images pour "ceremonie du souvenir veckring"

Émouvante cérémonie en souvenir de l’accueil des réfugiés mosellans, dimanche 8 septembre, à Vouillé. Les maires des communes de Veckring et Budling en Moselle, de Vouillé, de Frozes rendent un hommage vibrant à celles et ceux qui ont été évacués d’urgence, en 1939.  Un bus de l’est est arrivé dès vendredi avec quinze personnes à bord, afin de célébrer et renforcer le lien entre les communes de Vouillé, Frozes, les familles accueillantes, avec les communes et les familles mosellanes déplacées. Peu de personnes ayant connu cette époque, à bord, mais des descendants se souvenant des témoignages recueillis auprès de leurs aînés. Vouglaisien de toujours et présent à la cérémonie, Roger Daviaud, 97 ans, bon pied, bon oeil, se souvient pour sa part parfaitement d’avoir accueilli, en charrette, des familles à bout de souffle, à la gare de Villiers, tout en régulant les hébergements auprès des volontaires locaux. La cérémonie s’achève avec des remerciements à ceux qui s’attachent à transmettre le souvenir encore vivant de cette page d’histoire.

Centre Presse – le quotidien de la Vienne – 10/09/2019

  RL du 09/07/2019 Adieu et bonne retraite , Mme la directrice

      La photo souvenir avec la directrice tenant un présent dans ses mains Photo RL

« Adieu Mme la professeure des écoles… on ne vous oubliera jamais… » L’air est connu… Après quarante-deux ans de service au sein de l’Education nationale, Lucie Laumesfeld prend sa retraite. Elèves, parents et municipalité lui ont rendu hommage.

Mercredi matin, l’école maternelle a été investie par une foule de parents, amis et connaissances de Lucie Laumesfeld qui quitte l’enseignement. Debout au milieu de ses élèves de la maternelle, elle a écouté le maire résumer son parcours. Le premier magistrat, Pascal Jost, a rappelé « une brillante scolarité, un bac à 17 ans, le passage à l’IUFM, puis une carrière d’enseignante et de direction de cinq écoles maternelles » : Kédange-sur-Canner, Guénange, Kuntzig, Bertrange et Veckring depuis quatre ans. « Vous ne comptiez jamais vos heures de travail, visant toujours la perfection, car pour vous, l’école passait avant tout. Vous avez eu une carrière exemplaire, cependant votre timidité et votre humilité vous empêchaient de vous mettre en avant ; vous craigniez les honneurs. Mais ce fut un plaisir de travailler avec vous, car vous répondiez toujours favorablement aux invitations de la municipalité pour les différentes manifestations du souvenir et la dernière, le 4 mai, fut encore une belle réussite, car vos chants étaient appropriés et les objets confectionnés rehaussaient le tout. Merci encore. » Le maire a encore évoqué l’institutrice d’une commune rurale où il faut gérer les petits problèmes comme remettre en route, couper ou régler une chaudière à fioul, analyser les problèmes de sonnerie et en changer les piles.

La commune a offert des fleurs et deux repas au Relais du Fort à Helling à la retraitée, et l’APE un lot de stylos de marque, deux repas à la Klauss de Montenach et un livret de dessins de ses élèves.                La nouvelle institutrice, Estelle Betti, a été présentée aux élèves et parents.

 

RL du 08/07/2019 Près de 500 000 € pour aménager le chemin forestier

Des centaines et des centaines de tonnes de crasse sont nécessaires.

Des travaux sont en cours à Veckring, afin d’aménager un chemin de 5 km de long, qui servira à l’exploitation des parcelles forestières de Veckring, Buding, Kédange-sur-Canner et Klang. Il fera aussi le bonheur des chasseurs, vététistes, promeneurs et marcheurs.    Une montagne de crasse et de laitier qui interpelle à l’entrée du village de Veckring, en venant de Helling. D’énormes camions qui continuent de l’alimenter alors que des grues chargent des remorques tractées vers la forêt qui domine le secteur. Il s’agit de l’aménagement d’un chemin forestier… qui jouait à l’Arlésienne. « Oui, sourit Pascal Jost, c’est l’aboutissement de cinq années de travail et une volonté de dix années de l’ONF afin de pouvoir respecter le plan de coupes et d’entretien de cette immense forêt sur plusieurs bans communaux. »

Il aura fallu maintes réunions entre les communes de Buding, Klang, Veckring et l’ONF puis avec celle de Kédange qui s’est ralliée, afin d’échanger et d’élaborer tous les documents exigés pour la réalisation/réfection de ce chemin qui relevait du parcours du combattant. Bref, tout le monde agricole dit ouf !            Tous les dossiers de subventions acceptés

« Dossiers étude de faisabilité, de subvention à plusieurs reprises, d’impact environnemental, et en dernier archéologique… Ce ne fut pas une sinécure, ajoute Pascal Jost. Sans une forte volonté d’aboutissement de l’ONF et des maires de Buding et Veckring, cette réalisation n’aurait vu le jour »

Le travail a finalement payé, tous les dossiers ont été acceptés. Une subvention de 80 % a été accordée, subvention de l’État (142 204 €) et du Feder (242 131 €) pour un coût total du chantier chiffré à 480 418 € HT.

Ce chemin de 5 km de long servira à l’exploitation des parcelles forestières de Veckring, Buding, Kédange-sur-Canner et Klang. Il fera encore le bonheur des chasseurs, vététistes, promeneurs, marcheurs IVV et Jacquets puisqu’une partie du chemin est sur le tracé du parcours de grande randonnée du GR5, reliant Berlin à Saint-Jacques-de-Compostelle.

RL 22/06/2019  75 ans après, le Dr Stephen Weiss au Hackenberg

Commandeur de la Légion d’honneur et professeur à l’université, un vétéran américain, le Dr  Stephen Weiss s’est rendu dernièrement au Hackenberg à Veckring. Avec quelques amis, il est revenu sur les terres où il avait combattu soixante-quinze ans plus tôt.

Au lendemain des commémorations du 75e anniversaire du Débarquement sur les plages de Normandie, il n’est pas rare que des vétérans américains poursuivent, avec leur famille et amis, leur périple vers Paris et ensuite en Moselle, sur les traces de leurs faits d’armes dans notre région Lorraine. De septembre à novembre 1944, de rudes combats se sont déroulés dans notre département et pour preuve, le plus grand cimetière américain se situe à Saint-Avold.

C’était il y a soixante-quinze ans, mais pour lui, c’était hier

C’est sur le chemin de ses souvenirs, que les bénévoles de l’association Amifort ont eu le grand honneur d’accueillir, il y a quelques jours au Hackenberg, Stephen Weiss, vétéran du 37th régiment d’infanterie TEXAS avec un groupe d’Américains. Il a combattu en Italie, dans le sud de la France, en Ardèche avec la résistance française, puis dans les forces spéciales.

A 94 ans, le docteur Stephen Weiss, commandeur de la Légion d’honneur, intervient encore régulièrement à l’université de Londres comme professeur en histoire militaire. C’est surtout un homme simple, très sympathique, qui s’exprime très bien en français et qui nous a dit, devant le monument à la mémoire de ses frères disparus, la chance qu’il avait d’être là.

Il a évoqué « cette forêt vosgienne touffue et sombre » dans laquelle, en 1944, lui et ses camarades craignaient de s’engouffrer « parce que l’ennemi pouvait être derrière chaque arbre ».

Un héros simple et accessible

C’était il y a soixante-quinze ans, mais pour lui, c’était hier. En fin de soirée, il quittait Veckring pour le cimetière américain de Luxembourg pour se rendre sur la tombe du général Patton. Ce périple lui a fait revivre les souvenirs de ce qu’il a vécu alors qu’il n’avait que 19  ans.

« On ne peut que se sentir humble au côté de ce Héros et fier de ses encouragements à poursuivre la restauration de cet ouvrage et la transmission du devoir de mémoire aux jeunes générations » conclut le président d’Amifort, Claude Poesy.

RL du 02/12/2018  Une nouvelle place sortie de terre

Place du village devenue centrale désormais.

L’entreprise Cajot vient d’achever l’opération enrobés du parking en face de l’école maternelle. Le coût de cette réalisation attendue s’élève à 46 500 €, et seule une subvention départementale de 13 457 €, au titre des amendes de police, a été acceptée.

« Ce parking est vraiment le bienvenu et devenait une nécessité primordiale pour assurer la sécurité lors des entrées et sorties de notre école maternelle » reconnaît Pascal Jost, le maire.

Ce parking de vingt et une places n’est vraiment pas un luxe. Il servira au stationnement des véhicules se rendant à ce cœur du village, que ce soit au bâtiment bibliothèque/salle de réunion et de l’association club déco loisirs, au terrain multisports, au bâtiment multiservices et à la maternelle. Un traçage des places et de nouvelles grilles compléteront ces travaux.

Deuxième phase l’année prochaine avec la mise en sûreté de l’école maternelle, avec pose d’une nouvelle clôture, installation de visiophone et caméra de surveillance.

RL du 25/10/2018   Après les enrobés ça roule
Du confort pour les uns, de l’esthétique pour tous.

Après deux mois de travaux, la circulation alternée dans la rue principale du village en direction de Monneren est levée. Et ce pour la plus grande satisfaction des automobilistes locaux ou des environs. Un plus indéniable quant à ces travaux d’assainissement pour le confort. Un plus esthétique encore avec cet enrobé sur la chaussée au carrefour avant la mairie et l’église. On roule, mais cool !

Du confort pour les uns, de l’esthétique pour tous !

RL du 23/10/2018 : Veckring : trois tonnes de pommes sous presse

La SARL « Le camion qui presse » est venue déployer ses installations dès potron-minet sur le mini-parking devant l’école maternelle. Et de suite, les premiers récoltants de pommes ont déversé leurs fruits dans les avaloirs de la machine qui ressortent quelques minutes plus tard sous forme de jus pasteurisé et de suite mis en cubitainers de 3 ou 5 litres, voire très exceptionnellement en bouteilles.  Antoine Barranco, le gestionnaire au four et au moulin, et son frère Nicolas, responsable du pressoir, faisaient leur première apparition dans le secteur et reviendront forcément. « Il y a beaucoup de gens intéressés et nous n’avons prévu qu’une journée… Nous reviendrons l’an prochain ».   Les Barranco proposent un service de proximité appréciable, les producteurs peuvent cueillir au dernier moment, cela évite le pourrissement, surtout cette année de sécheresse. « Les gens reviennent à des valeurs plus naturelles, ils plantent des arbres, ayant pris conscience que les plantations, c’est mieux que les friches ». Les élèves des classes de maternelle ont passé un long moment avec leurs enseignantes pour découvrir toutes les étapes de la fabrication d’un jus qu’ils ont dégusté à l’heure de la récréation.  Ça vaut le jus François Colli et son épouse sont venus de Rodemack avec des fruits superbes, quelque 200 kg qui leur donneront 116 litres de jus. « Il est plus bio que bio celui-là ! lance François, car je ne traite pas du tout, même pas de bouillie bordelaise ! »   Ceux qui attendent leur tour échangent leurs « petits trucs », comme cet artisan de Waldweistroff. « J’ai planté la fameuse pomme du diable (100 % rouge extérieur comme intérieur !) et peu de temps après j’en cueillais déjà. Louis Armand, de Monneren, Pascal Jost, du village, arrivent avec 80 kg. « C’est le minimum que j’impose » précise Antoine Barranco. D’aucuns viennent prendre contact pour distiller des fruits à noyau car les Barranco distillent tous fruits à Marspich, ou les transforment en nectar… Et cette année les clients n’ont pas manqué.

Dans la famille Barranco je demande…

Michel est le fondateur de la société en 1946. Son fils Marcel lui succède, puis Antoine après Marcel, et enfin, aujourd’hui, la quatrième génération avec Nicolas et Antoine ! Ces derniers sillonnent différents secteurs ou reçoivent à domicile. Contact : 06 99 65 74 54.

RL du 13/10/2018 :  Succès du 3ème canicross du Hackenberg

Succès du canicross   Pour sa 3e édition, et comme l’année passée, le canicross du Hackenberg s’est déroulé sur un week-end complet. Deux journées organisées par Jean-Pierre Sacchet, membre de la Fédération des Sports et Loisirs canins, auxquelles ont participé 150 personnes dont le champion du monde de canicross, Anthony Lemoigne.

 

RL du 10/10/2018  SIGNATURE DE LA CONVENTION  SECURI-SITE

Signature de la convention Sécuri-site en présence du Sous Préfet ,du commandant Dorlin , du maire de Veckring et du vice Président de l’association Amifort ,  qui lie l’état, la gendarmerie, la commune et le site du Hackenberg  ( Une table avait été dressée au soleil devant le monument et l’entrée de l’ouvrage Maginot pour parapher cette convention )

Image associée

RL du 04/10/2018  La commune nominée mais pas primée aux Lauriers des collectivités

Les 3es Lauriers des collectivités locales se sont déroulés au centre des congrès Robert-Schuman de Metz. Les élus locaux, qui restent de plus en plus populaires dans un contexte global de désaveu de la classe politique, ont été honorés par le Républicain Lorrain.Pascal Jost, maire de Veckring, était de la partie. En effet, lors de cette édition, le bâtiment multiservice/Proxi a été nominé dans la catégorie Développement des communes, au même titre que les communes de Réding et et Bitche, cette dernière se retrouvant lauréat.Belle récompense pour les élus de Veckring qui ont réalisé ce beau projet.Et Pascal Jost, le maire de Vekring-Helling d’expliciter : « Nous avions promis à la population de tout faire pour créer un espace de vente des produits de première nécessité, suite à la fermeture du dernier point de vente, l’épicerie-boulangerie tenue par Eliane Boiselet (départ à la retraite) il y a quelques années. Nous avons tenu parole et finalisé notre projet qui revitalise la commune, lui donne de l’attractivité et devient même une référence pour les collectivités locales de la Moselle ! »Certes l’équipe municipale n’a pas été récompensée mais elle mérite toutefois des félicitations.

Le magasin est un point de vente de produits alimentaires et du terroir, mais aussi un lieu de retrouvailles et de détente dans la convivialité. Ici lors de la Coupe du monde de football

 

RL du 11/07/2018  Veckring : il y a 78 ans, la reddition de l’ouvrage du Hackenberg

Aujourd’hui, 7 juillet 2018, 78 ans jour pour jour nous séparent de la reddition des ouvrages de la ligne Maginot, une fortification qui, au début de la guerre, faisait la fierté de la France, pour être ensuite oubliée, critiquée… Et pourtant le soldat de 1940 n’a pas démérité. » Les mots de Pascal Jost, le maire de Veckring-Helling (commune nichée au cœur d’un immense patrimoine militaire) ont résonné fort face au monument aux Morts attenant à l’église de la localité.Une occasion pour le premier magistrat de rappeler l’histoire, la petite et la grande, évoquant notamment le rôle dans les événements du Hackenberg d’une unité britannique composée de soldats écossais – « ce qui explique ces reconstituteurs écossais présents aujourd’hui autour de ceux de l’association de sauvegarde des casemates du Huberbusch chère au président Charles Leidig venus avec leurs véhicules de 1940 ».Pascal Jost a encore rappelé les souffrances des Malgré-nous de la commune, l’injustice du Reicharbeitsdienst, l’évacuation des habitants vers la Vienne. Il a aussi salué et remercié Mme Laumesfeld, directrice de l’école maternelle et son assistante, Mme Sum, pour avoir fait confectionner par les enfants vingt-cinq moulins à vent en reconnaissance aux dix-neuf victimes décédées lors de la période 14-18 et aux six autres victimes de la période 39-45.Et de conclure : « Que le vent fasse tourner ces moulins en reconnaissance à ces morts pour la France et que, surtout, grâce au devoir de mémoire subsiste ce qui nous est aujourd’hui le plus cher et pour quoi il faut se battre : la liberté ! »

RL 30/05/2018 Hommage à Veckring : tapis rouge pour deux vétérans US

Vernon Schmidt et Anthony Duno, des 90e  et 95e  divisions d’infanterie US, ont eu droit à tous les honneurs lors de leur passage au fort du Hackenberg, dimanche après-midi, après la visite du cimetière américain de Saint-Avold pour le Memorial day.

Anthony Duno et Vernon Schmidt à leur sortie de la visite du Hackenberg. Photo RL Photo souvenir devant le monument de Sylvain Divo avec Vernon Schmidt et Anthony Duno (au centre, de gauche à droite). Photo RLPascal Jost, maire de Veckring (à gauche) et Pascal Moretti, président de Moselle River 1944 (au micro), ont rendu un hommage appuyé aux vétérans (1er et 3e assis). Photo RL

Ces deux vétérans qui ont participé à la libération de la région en 1944, ont été accueillis par Pascal Jost, maire de Veckring, et Marie-Rose Luzerne, maire de Malling, vice-présidente de la CCAM, des délégations d’associations patriotiques et leurs porte-drapeaux et Les p’tits Cardamon de Christian Recht, avec deux véhicules militaires d’époque.

 

INAUGURATION CHEMIN DE MÉMOIRE AU FORT DU HACKENBERG

ENTRE LE BLOC 9  ET LE BLOC  8

Résultat de recherche d'images pour "inauguration terrain multisports veckring"

RL du 14/03/2018  Gypse : le patrimoine souterrain en plein air à Veckring

On sait bien qu’il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs… et pourtant vous nous voyez placer les wagonnets bien avant la locomotive…  » sourit Pascal Jost, le maire de Veckring-Helling, qui, secondé de Claude Gette, Serge, et Pascal Wolscheidt, employé communal, décharge de sa remorque le premier wagonnet qu’il est allé chercher à l’entreprise Diniz à Distroff où il a été décapé et repeint. Deux autres vont suivre… et ensuite seulement la locomotive refaite par Diniz également.L’ensemble sera exposé au public à l’entrée de Helling sur une plateforme où un totem explique au lecteur la saga du gypse et de l’anhydride qui abondaient sous les sols de la commune. «  La CCAM nous a octroyé une enveloppe de 110  000 € pour la requalification des espaces publics et 30 000 € sont consacrés à l’embellissement des deux villages. L’éclairage permettra de lire les panneaux en toute saison, car il va sans dire que les quelque 35 000 visiteurs qui se rendent bon an mal an à Veckring pour visiter l’ouvrage Maginot du Hackenberg n’hésiteront pas à s’arrêter quelques minutes et découvrir une tout autre richesse souterraine  » explique Pascal Jost qui tenait vraiment à remettre à jour ce pan du patrimoine local et qui a marqué plus ou moins heureusement toutes les familles.

Dès 1904… à 1956

Utilisé dès le XIXe  siècle par des particuliers, le gypse est exploité à partir de 1904 alors que Gustave Semin vient de créer en 1902 devant la gare de Kédange (stratégie oblige) la Sté Plâtrières lorraines. Le gypse, extrait de la carrière du côté de Monneren, est transporté par le « coucou », une dizaine de wagonnets tirés par la loco. Avec cinquante personnes avant 1914, 80 après, tous ouvriers-paysans locaux. En 1930 la construction de la Ligne Maginot monopolise du monde et l’exploitation du gypse en souffre. En 1944, lors des bombardements, les habitants vivront des semaines dans les galeries. Après 1945, une main d’œuvre étrangère arrive. Et puis le filon s’épuise, l’extraction est difficile et dangereuse, si bien que la carrière cesse son activité en 1956.

Deux autres carrières

La carrière de Kemplich présente l’avantage d’être à ciel ouvert, et celle de Helling, très riche en matière première. Les galeries s’y étendent sur des kilomètres en direction de Veckring et Klang où la Sté Fritsch exploitait des carrières également. avec des couches de gypse de 2 à 6 mètres d’épaisseur. Avec le boom des constructions de logements dans tout l’Hexagone pendant ces trente années dites Glorieuses, les matières premières de Kemplich et Helling sont un filon exploité jour et nuit dans les galeries tout comme chez Semin. Mais arrive 1968 et les Plâtrières lorraines qui cèdent l’exploitation des carrières à une société parisienne, la Sté anonyme de matériaux de construction (SAMC), pour finir dans le giron de l’Anhydride Lorraine, avant la fermeture du site en 2003. Certes, un nouveau site à ciel ouvert « Le Colacker » à la sortie de Veckring, entre en activité. Mais le déclin est là : les carrières n’offrent plus ni quantité ni qualité. Et puis l’usine Semin se diversifie et opte pour la production de nouveaux produits. L’exploitation du gypse à Veckring-Helling finit par être abandonnée.

« Tout passe » disait un philosophe grec.

Résultat de recherche d'images pour "article republicain veckring"

RL du 11/10/17 Les anciennes gloires fidèles au poste

Anciennes gloires (debout celles des années 70/80 et accroupies celles des années 2000) sur le nouveau terrain de sport.

Après l’inauguration officielle de l’aire multi-sports Anne Grommerch, les volleyeuses professionnelles de Terville Florange ont fait montre de leur talent devant une foule très nombreuse et ont eu droit à des applaudissements nourris. Les jeunes footballeurs du FC Veckring ont eux aussi pu fouler le jour J la pelouse synthétique bien verte. Ces futures gloires ont séduit. Mais que dire de l’ovation reçue par les anciennes gloires du handball local réunies une nouvelle fois autour de Mario Costa et celle à l’endroit des gloires des années 2000 avant que le club ne s’éteigne ! L’important était de participer à la cérémonie, puis aux joies du sport dans la bonne humeur. Bravo à tous.

RL du 08/08/2017 Infrastructure sportive inauguration de l’aire anne-grommerch à veckring-helling

Un espace pour les sports, les loisirs et le souvenir

Quarante-cinq ans, jour pour jour, après la création d’un premier terrain de handball, Veckring a inauguré, hier après-midi, une aire multisport dans un village qui bouge et affiche de belles ambitions.

Quel bel hommage rendu par Pascal Jost et son conseil municipal à ma fille Anne », s’est émue Irène Brandebourger, la maman d’Anne Grommerch, hier, lors de l’inauguration de l’aire multisports du village Veckring-Helling nommé en l’honneur de sa fille.

« Je suis vraiment heureuse et fière de cette manifestation de reconnaissance », a poursuivi Irène Brandebourger, venue en compagnie de son époux, Fernand, de son fils Guy, de sa belle fille, le Dr Akuzu-Hazer, et de ses quatre petits-enfants, Sarah, Clara, Charlotte et Thomas.

C’est elle qui vient de couper le ruban inaugural du terrain, en présence de nombreuses personnalités et habitants des deux villages de Veckring et Helling, dont Mario Costa, le président-fondateur du club de handball.

Une manifestation forcément empreinte d’émotions. En particulier lors du dévoilement de la plaque sur laquelle est inscrit : « Pour son soutien inconditionnel aux petites communes rurales, en reconnaissance à sa totale adhésion à cette réalisation, le 7 octobre 2017, en présence de son parrain, M. Patrick Weiten, Pascal Jost, maire de Veckring, et son conseil municipal, baptisent cette place  » Aire Anne-Grommerch », dame de cœur, femme de courage, députée de la Moselle de 2007 à 2016, conseillère régionale de 2010 à 2016, maire de Thionville de 2014 à 2016 ».

« Plus qu’une simple structure sportive »

Pascal Jost, « maire d’un petit village de 700 âmes où s’attardent chaque année 50 000 personnes pour découvrir le monstre de la ligne Maginot ou se livrer aux joies du paintball sur l’un des plus grands sites d’Europe », a ensuite plongé ses invités dans une balade nostalgique, remontant jusqu’en 1972. Année pendant laquelle le gamin qu’il était encore se trouvait la foule venue assister à l’inauguration d’un plateau d’éducation physique pour les handballeurs du village par le sénateur Robert Schmitt.

Aujourd’hui, le premier magistrat l’assure, « plus qu’une simple structure sportive », cette nouvelle aire « est l’ébauche d’un nouveau lieu de vie intergénérationnel qui va s’agrandir avec un espace jeux pour enfants et une maison d’assistants maternels ».

L’édile revient sur la genèse de cette aire et le soutien inconditionnel d’Anne Grommerch pour ses projets, faisant alors sens à l’hommage posthume qu’il a tenu à lui adresser.

Cette inauguration fut aussi l’occasion pour certains élus de souligner la ténacité de Patrick Jost, « un maire ambitieux pour sa commune, qui privilégie la jeunesse, le bien-être », comme l’estime Patrick Weiten. Un avis partagé par le tout nouveau sénateur Jean-Marie Mizzon, qui félicite le maire pour cet investissement que « seule une commune est à même de faire ». Pour le président de l’Association des maires ruraux de Moselle, v aloriser le patrimoine de sa commune et investir dans le social et le sportif alors que le monde rural est pénalisé est tout à l’honneur de la municipalité de Veckring-Helling.

Les festivités se sont poursuivies avec les volleyeurs du TFOC venus étrenner le terrain à l’occasion d’une démonstration, et au son de la douce voix de la jeune chanteuse thionvilloise Ema Colaneri.

Les bonnes nouvelles n’arrivant jamais seules, le président du Département, Patrick Weiten, a profité de cette manifestation pour annoncer que la partie du pont d’Arromanches qui surplombe la Moselle, à Kœnigsmacker, sera exposée à Veckring.

 

Article DU RL du 07/10/17 Multisports : on inaugure cet après-midi

Une petite coquille dans l’article paru hier et intitulé  » Que vive aujourd’hui le « multi-sports » Anne Grommerch » en hommage à la députée qui soutenu la ruralité et ce projet de la municipalité de Veckring en particulier. L’inauguration aura bien lieu ce samedi 7 octobre à partir de 14h30, et non le dimanche 8 comme annoncé.

Voici le rappel du programme du jour.

A 14h15 la municipalité accueille les invités, dont la famille de Anne Grommerch ; à 14h30, discours des autorités présentes ; à 15h15, dévoilement de la plaque dédiée à l’ancienne députée Anne Grommerch avec Emma de Thionville qui interprétera  » La vie en rose »; à 15h30, rencontre de handball entre les « anciens » de Veckring et ceux de Bousse-Luttange-Rurange-les-Thionville ; à15h50, démonstration de volley-ball avec l’équipe professionnelle de de Terville Florange ; à 16h10, démonstration de basket avec une sélection de basketteurs de Hagondange ; à 16h30, rencontre de football entre ceux du FC Yutz et du FC Veckring ; à 16h50, rencontre de football entre les équipes de jeunes de Veckring et ceux de villages voisins ; à 17h, apéritif dînatoire offert par la municipalité.

 

RL du 06/10/2017  Que vive aujourd’hui le »multi-sports » Anne-Grommerch

Il y a… 45 ans, une foule considérable assistait à l’inauguration d’un « plateau d’éducation physique » pour les handballeurs du village qui allaient dominer les championnats de Moselle et de Lorraine… Ce dimanche on en attend beaucoup pour celle du « multi-sports ».

Après le dénommé plateau d’éducation physique, qui a été foulé pour la première fois dans le village dans les années 70, place aujourd’hui à un autre terrain, multi-sports celui-là, tout nouveau tout beau, qui sera inauguré ce dimanche après-midi. Celui-ci porte le nom de l’ancienne députée-maire Anne-Grommerch – dont la famille est orginaire du pays de Sierck –, laquelle a tenu à le subventionner.

Retour sur Veckring, village sportif

En 1963, une équipe seniors de handball voit le jour à Veckring avec Franco Giuliani comme coach. Faute de terrain, elle joue à Metzervisse. Pendant onze années, les « locaux » (40 licenciés) joueront sur des terrains de villages voisins (Helling puis Monneren). Le 24 septembre 1972, grâce aux efforts conjugués de Mario Costa (joueur/président) et Emile Jost (maire), Veckring inaugure enfin son terrain de handball devant une foule record de spectateurs et invités. « Un rêve réalisé… Un terrain de handball ou plus précisément un « plateau d’éducation physique » pour l’US Veckring » » évoque alors notre journal, relatant à la veille de l’inauguration le gros travail réalisé par les bénévoles/joueurs : « Vendredi soir, à l’occasion de la reprise de l’entraînement, la séance de mise en route a été suivie de travaux « pratiques », peintures des montants de buts, des supports, de la main courante, etc. »

Champions de Moselle puis de Lorraine

En 1976, ce petit club de Veckring est sacré champion de Moselle et accède à l’excellence régionale.

Les raisons de cette réussite ? Veckring, c’est un club solidaire, familial, avec les Costa, les frères Yves, Roland, Denis, René et Jean-Paul Cerou, Jean-Marie et Gilles Wagner, Martial Weidig, Pascal Wurtz  Gérard Vecchione, Salvator Milanese, l’inusable Mario Costa, sans oublier le coach Rémi Sage, joueur de Nationale II à Yutz de la grande époque du hand, qui a su transcender tous ces jeunes et leur donner un style de jeu. Le club, c’est aussi 50 licenciés, trois équipes et des jeunes (fierté des dirigeants), champions de leur groupe également.

En 1985, en battant Blénod (28-17), Veckring est sacré champion du groupe 2 en DHR. Difficile de faire mieux, il faut bien le reconnaître.

Le début…de la fin

Malgré la mise à disposition du gymnase du collège de la Forêt à Kédange-sur-Canner pour faciliter les entraînements et des matches de haut niveau, et surtout en raison du vieillissement des joueurs, avec encore la concurrence du club voisin de Buding, au fil du temps, le club va péricliter.

Lentement et sûrement.

Le terrain continue d’être occupé par les scolaires dont les écoles sont à deux pas, et tous les jeunes des deux villages, voire les sapeurs-pompiers.

Grandeur et décadence du club. Aujourd’hui, la pérennisation du site est assurée avec cette aire de multi-sports pour tous

 

RL du  21/07/2015

El Hadj Triki désigné porte-drapeau de la commune de Veckring. En présence de la marraine du drapeau, Laurette Prati, du maire, Pascal Jost, des personnalités civiles et militaires des porte-drapeaux des associations patriotiques de tout le secteur .

 

Résultat de recherche d'images pour "drapeau veckring"

Résultat de recherche d'images pour "jost emile veckring"

 

RL aout  2015 ,    Réfection route de la chapelle

Résultat de recherche d'images pour "article presse veckring"

Depuis quelques années, c’était un vrai chemin de croix pour rejoindre le sommet du Hackenberg et sa fameuse chapelle et lieu de pèlerinage qui dominent tout le secteur, point culminant oblige.

« Pour la grand-messe et la procession du 15 août, tous les paroissiens et d’abord les plus âgés, pourront dorénavant rejoindre les hauteurs sur un beau chemin entièrement macadamisé depuis l’ouvrage Maginot du Hackenberg situé à mi-côte. Et tous ceux qui voudront rejoindre Buding ou Budling le pourront également puisqu’outre les deux kilomètres en bitume il y en a deux autres qui sont revêtus de bi-couches (économies obligent !) à partir de la fameuse patte d’oie, endroit où débouche encore le GR5 variante Saint-Jacques-de-Compostelle » explique Pascal Jost, maire de Veckring-Helling.

Pour lui c’est un plus indéniable pour les quelque 35 000 visiteurs du Hackenberg qui pourront se rendre désormais en voiture 4 km plus loin sur ce fameux sommet à la venue imprenable.

200 000 € de travaux

Les travaux pour un montant de plus de 200 000 € ont été réalisés par la Sté Eurovia et subventionnés par la CCAM. Ils ravissent les premiers marcheurs.

Ainsi Éliane, de Veckring, et Marie-Louise, de Hombourg-Budange, reconnaissent « faire l’aller-retour facilement une à deux fois par semaine, ça donne vraiment envie de marcher… Et on est loin d’être les seules … »

Mais Pascal Jost met en garde tous les usagers : « La voie est belle, trop belle, mais étroite… donc dangereuse quand deux véhicules devront se croiser… Elle sera limitée à 30 km/h pour tous les engins y compris les quads et les motos. Tout le monde devra faire preuve de prudence, marcheurs comme motorisés. »